Avantages et inconvénients de l’achat d’une maison à Biaudos en lotissement

Partager sur :

Vous vous interrogez sur la pertinence de l’achat d’une maison à Biaudos qui soit en lotissement ? Que l’objet de l’acquisition vous soit cédé par VEFA ou se trouve dans l’immobilier ancien, voici les avantages et inconvénients qu’un bien en lotissement peut présenter.

Les avantages d’acheter une maison en lotissement

Les principaux points à mettre à profit dans l’achat d’une maison à Biaudos qui fasse partie d’un lotissement sont :

  • La possibilité de se libérer des démarches légales liées à la transaction. En effet, c’est le lotisseur qui se charge de leur réalisation.
  • L’assurance de disposer d’une propriété aux limites physiques précises. En comparaison à une maison achetée hors lotissement, le bornage de la propriété peut ne pas avoir été effectué au préalable par le vendeur, ce qui soumettra l’acheteur à des dépenses supplémentaires pour sa réalisation. En revanche, une propriété en lotissement est obligatoirement bornée avant sa mise en vente. 
  • La mise à disposition d’un règlement intérieur au lotissement et d’un cahier des charges qui permettent de garantir les relations de bon voisinage et de respect parmi tous les colotis. 

Les inconvénients de faire une acquisition de maison en lotissement

L’achat d’une maison à Biaudos en lotissement met, par ailleurs, face à certains inconvénients que sont notamment :

  • Un prix d’achat plus élevé par rapport à celui d’un bien hors lotissement car les garanties et les avantages que ce type d’acquisition offre ont un coût. Par exemple, un bien hors lotissement peut exiger des travaux de viabilisation venant de l’acheteur, ce qui peut lui coûter jusqu’à 15 000€. Or, cette dépense est superflue dans le cas d’un bien en lotissement car elle est déjà prise en charge par le lotisseur.
  • Des contraintes liées au règlement et au cahier des charges pouvant limiter les possibilités d’aménagement dans votre propriété. En effet, la réalisation de certains travaux peut notamment exiger le respect de certaines caractéristiques architecturales, outre celles en lien avec les règles d’urbanisme de la région. 
  • La présence de charges collectives pour l’entretien des parties communes du lotissement tel le parking, les espaces verts, …