Secteur de l’immobilier à Tarnos : les différents postes de dépenses pour la possession d’une piscine

Partager sur :

Tarnos est appréciée par les amateurs de baignades pour ses trois stations balnéaires : la plage du Métro, celle de la Digue et celle du Champ de Tir. Mais si vous êtes plus porté sur les lieux privés, vous pouvez faire construire votre propre piscine chez vous. Si le projet vous séduit, découvrez les différents frais qui accompagnent la possession de cet équipement. 

Le coût des travaux de construction

D’une manière générale, il varie d’un prestataire à un autre. Toutefois, deux paramètres supplémentaires sont pris en compte dans sa définition :

  • La saison : si vous prévoyez les travaux durant l’été, attendez-vous à une facture salée, car la demande y est à son maximum. Cela permet aux "piscinistes" d’augmenter leurs tarifs. La tendance contraire se produit en automne. 
  • Le type de piscine : un modèle encastré dans le sol, entièrement ou en partie, est plus coûteux en travaux et en matériaux que celui qui est hors-sol. Cette seconde catégorie correspond aux piscines en kit, faciles à installer et à désinstaller. 

Les dépenses de conception de cet équipement oscillent entre 1 500 € et 10 000 € en combinant ces deux paramètres.

Le prix du système de sécurisation

Pour éviter les accidents, il est indispensable de parer le bassin d’un bon système anti-noyade : une barrière, un abri ou une couverture, une alarme. Selon la réglementation dans le secteur de l’immobilier à Tarnos comme ailleurs, cet équipement supplémentaire est obligatoire sur les modèles enterrés. 

Les dépenses d’entretien

D’une manière générale, une piscine privée doit bénéficier d’un entretien annuel. Les professionnels procèdent au nettoyage de ses composantes, à la vérification du volume d’eau qu’elle contient et à son analyse chimique, au contrôle du dispositif anti-noyade.

Les taxes et impôts

L’équipement est sujet à trois taxes différentes :

  • La taxe d’aménagement dont le coût est calculé proportionnellement à la taille du bassin
  • La taxe foncière s’il s’agit d’un modèle encastré ou semi-enterré
  • La taxe d’habitation lorsqu’elle est construite au niveau d’une résidence secondaire.